CHAISES CLONÉES

CHAISES CLONÉES



CHAISE CLONÉE N°1

SUBSTITUTION GÉNÉTIQUE DE L’OBJET


SUBSTITUTION GÉNÉTIQUE DE L’OBJET

Cette Chaise clonée pose un regard et une critique sur l’utilité réelle du design fonctionnel d’aujourd’hui. Entre absurdité et esthétisme, cette création se veut décalée tant dans sa forme que dans notre propre rapport à l’objet. La conception de cette assise s’appuie ici volontairement sur une démarche de tâtonnement, similaire à un processus scientifique où la manipulation provoque fréquemment erreurs et malformations dans l’expérimentation. Le sens commun de l’objet devient donc ainsi un réel sujet d’étude. Cette approche nous apporte un questionnement sur l’évolution et les dérives de la création au sens large du terme. Elle nous renvoie à la modification de notre usage quotidien de l’objet et à notre propre perception commune.

 

Cette « Chaise clonée N°1 » est tirée d’une série du même nom / Sortie 2015.
Conçue par Jérémie Rigaudeau | En co-production avec l’Ebéniste Alexandre Guédès de l’Atelier 4.

 

 

Selectionnée à la BIENNALE INTERNATIONALE DE DESIGN DE ST ETIENNE – Exposition Artifact #H – Edition 2015

Selectionée à PARIS DESIGN WEEK – Now le Off – Edition 2015.

Visible sur Manifeste 2015

 

Plaquette de présentation à télécharger

LA NATURE A-T-ELLE UN PRIX ?

LA NATURE A-T-ELLE UN PRIX ?



LA NATURE A-T-ELLE UN PRIX ?

« HORIZON ARTS NATURE » EN SANCY


« HORIZON ARTS NATURE » EN SANCY

Un arbre déraciné gisant sur le sol, étiqueté, calibré, emballé simplement dans un sac plastique…
Cette installation propose de nous questionner sur les notions de marchandisation. Que considère-t-on aujourd’hui comme produits consommables ? Comment l’Homme exploite la nature ? A-t-on franchit des limites de la production ? L’Homme a-t-il un droit illimité sur son environnement ? L’artiste tente de dénoncer ici un monde où la prise en compte écologique reste partielle voire absente. L’œuvre est présentée ici à échelle 1, de façon démesurée voir absurde pour mieux en faire ressortir ces problématiques contemporaines. Une installation prenant tout son sens grâce au contexte et à l’espace dans lequel il s’inscrit.

Réalisation dans le cadre Horizon « Arts Nature » en Sancy, pour la 11ème édition, présentée au Lac Chauvet (Auvergne)

Conception avec l’aide de Cellule B, de l’entreprise Air Toile Concept et de l’Atelier Signea


ABSURDOGRAPHIE #1

ABSURDOGRAPHIE #1



ABSURDOGRAPHIE #1

LA GÉOTHÈQUE  / « OU COMMENT REVISITER NOTRE VISION DU MONDE ? »


LA GÉOTHÈQUE  / « OU COMMENT REVISITER NOTRE VISION DU MONDE ? »

Une carte au mouvement aléatoire où les continents ne restent plus en place, comme pour revisiter notre vision du monde.

 

LE VOYAGE A NANTES / « DE L’ART DES ENSEIGNES »

« Chaque été, le Voyage à Nantes met en scène le parcours de la ville et tente de s’inscrire dans son activité quotidienne. En proposant à des commerçants de laisser des artistes réinterpréter leurs enseignes, il implique dans une démarche créative les acteurs essentiels de la cité.
Dans la lignée de son travail d’illustrateur-plasticien, les propositions de Jérémie Rigaudeau se révèlent d’un humour parfois léger, parfois mordant. Armé de dérision, l’artiste s’amuse aussi bien du nom du commerce que du service proposé pour venir créer des enseignes qui en prennent le contre-pied. »

Texte tiré du programme Le Voyage à Nantes 2016

 

Conception plastique réalisée par Cellule B
Réalisation dans le cadre de l’Art des Enseignes pour le Voyage à Nantes 2016

Programme à télécharger ici


LA BANDE PASSANTE

LA BANDE PASSANTE



LA BANDE PASSANTE

« ENTREZ DANS LA MATIERE SONORE »


« ENTREZ DANS LA MATIERE SONORE »

Cette installation numérique propose un plongeon sensoriel et spatial dans le spectre sonore. Cette immersion offre aux spectateurs la possibilité d‘explorer, de réinterpréter la composition musicale en temps réel.

La Bande Passante, instrument de musique à part entière, permet de rentrer physiquement dans la matière sonore, l’architecture diffusant elle-même la partition dans l’espace. Un simple mouvement suffit au spectateur pour jouer avec l’écriture musicale. D‘un geste, il l’explore, la sculpte, l’effleure tel un archet.

Équipé d’un tag, partez à l’exploration du son en vous déplaçant dans l’installation, n’hésitez pas à vous arrêter, à varier la vitesse de votre mouvement à l’aide de ce boîtier. Très lentement ou très rapidement, vos gestes vous feront entrer en contact avec la matière sonore.

 

Conçue par :

Olivier Brichet | Scénographe et Créateur sonore
Laurent La Torpille | Créateur sonore
Jérémie Rigaudeau | Illustrateur et Plasticien
Xavier Seignard | Créateur d’installations interactives

Plus d’informations sur : www.bandepassante.org

 

Lauréat de la Bourse Mécène et Loire 2014 « Art, innovation et économie »
Création soutenue par le dispositif DICRéAM du Centre National de Cinématographie
En Avant-Première au Théâtre du Quai à Angers, Scène nationale, 2015

Dossier artistique à télécharger ici



GRAND FORMAT

GRAND FORMAT



COLLAGE DE RUE

OU LA VERSION « GRAND FORMAT » D’UN DESSIN COLLECTIF


LA VERSION « GRAND FORMAT » D’UN DESSIN COLLECTIF

Cette création « Accroche-Coeurs » a vu le jour en août 2013 suite à la rencontre autour d’un atelier entre six détenus de la Maison d’Arrêt d’Angers et l’artiste Jeremie Rigaudeau. Ce workshop d’une semaine basé sur le street art a fait naître après de nombreuses esquisses, un visuel conçu et imaginé collectivement. Suite à cette première étape, l’artiste invité a pu s’emparer, retravailler et réadapter ce visuel sur un format d’une quinzaine de mètres d’envergure. Après une semaine de réalisation à échelle 1, ce dessin a pu être apposé quelques jours avant le lancement du festival des Accroche-Coeurs, sur un pan de mur du Musée des Beaux-Arts en centre ville d’Angers. Une immersion directe et collective dans le monde de l’art urbain par la découverte du collage de rue, du plus petit au plus grand format.

Texte tiré du programme du Festival, à consulter ici.

 

Projet culturel en partenariat avec la Ville d’Angers, Acqua Viva Production,
le Service Pénitentiaire d’Insertion du Maine et Loire,
la Ligue de l’Enseignement, la Maison d’Arrêt d’Angers et la Paperie.

Réalisation technique / Alain Simonnet, Jean-Yves Bienvenu, Stéphane Lefèvre avec la participation de six détenus
Tournage et montage vidéo / Erwan N’Silu et Jeremie Rigaudeau
Partenaire graphique / Creastore.com

 

Vidéo à retrouver dans l’article : Grand format | vidéo


GRAND FORMAT | VIDÉO

GRAND FORMAT | VIDÉO



COLLAGE DE RUE

WORK IN PROGRESS


WORK IN PROGRESS

Ce projet a vu le jour suite à la rencontre autour d’un atelier entre six détenus de la Maison d’Arrêt d’Angers et l’artiste Jeremie Rigaudeau. Ce workshop d’une semaine basé sur le street art a fait naître après de nombreuses esquisses, un visuel conçu et imaginé collectivement. Suite à cette première étape, l’artiste invité a pu s’emparer, retravailler et réadapter ce visuel sur un format d’une quinzaine de mètres d’envergure. Après une semaine de réalisation à échelle 1, ce dessin a pu être apposé quelques jours avant le lancement du festival des Accroche-Coeurs, sur un pan de mur du Musée des Beaux-Arts en centre ville d’Angers. Une immersion directe et collective dans le monde de l’art urbain par la découverte du collage de rue, du plus petit au plus grand format.

 

Projet culturel en partenariat avec la Ville d’Angers, Acqua Viva Production,
le Service Pénitentiaire d’Insertion du Maine et Loire,
la Ligue de l’Enseignement, la Maison d’Arrêt d’Angers et la Paperie.

 

Réalisation technique / Alain Simonnet, Jean-Yves Bienvenu, Stéphane Lefèvre avec la participation de six détenus
Tournage et montage vidéo / Erwan N’Silu et Jeremie Rigaudeau
Partenaire graphique / Creastore.com

 

Photographies du collage à retrouver dans l’article : Grand format | illustration



REVERSE GRAFFITI

REVERSE GRAFFITI



REVERSE GRAFFITI

PERFORMANCE 


PERFORMANCE 

Grâce à la fermeture de la trémie pendant ces heures de festivités, le public des « Accroche-Coeurs » d’Angers a pu profiter d’un accès privilégié pour y découvrir le travail du plasticien Jérémie Rigaudeau. La thématique de cette édition « Le Grand Nord » a donné lieu à l’apparition éphémère d’un ours polaire sur les murs de la trémie. Un fresque de 120 mètres de long le temps d’une journée. Une performance avec un savant mélange de pochoirs, de béton et d’eau sous-pression…
En hommage au grand fauve blanc !

 

Réalisation | Matthieu Borel, Sébastien Mategot Jérémie Rigaudeau et Alice Samson
Crédit Photo | Malécot Jean-Marc
Crédit Photo | Rigaudeau Roger

 

Création « Accoche-Coeurs » 2012

 

Vidéo de la performance à consulter ici.




REVERSE GRAFFITI | VIDÉO

REVERSE GRAFFITI | VIDÉO



REVERSE GRAFFITI FILM

WORK IN PROGRESS


WORK IN PROGRESS

Grâce à la fermeture de la trémie pendant ces heures de festivités, le public des « Accroche-Coeurs » d’Angers a pu profiter d’un accès privilégié pour y découvrir le travail du plasticien Jérémie Rigaudeau. La thématique de cette édition « Le Grand Nord » a donné lieu à l’apparition éphémère d’un ours polaire sur les murs de la trémie. Un fresque de 120 mètres de long le temps d’une journée. Une performance avec un savant mélange de pochoirs, de béton et d’eau sous-pression…
En hommage au grand fauve blanc !

 

Réalisation | Matthieu Borel, Sébastien Mategot Jérémie Rigaudeau et Alice Samson
Crédit Photo | Malécot Jean-Marc
Crédit Photo | Rigaudeau Roger

 

Photographies de la performance à consulter ici.

Musique Creative Commons -Boogie Belgique – Final Parade – BY-NC-ND 



COLLAGE DE RUE | VIDÉO

COLLAGE DE RUE | VIDÉO



COLLAGE EN VIDÉO

RUSH #1 et #2

RUSH #1 et #2

Les 7-8-9 septembre 2012, à l’occasion du festival des arts de la rue « Les Accroche-Coeurs » à Angers, deux séries de collages ont parsemé les murs et le mobilier urbain du centre ville.Après la thématique du Sud en 2010, « l’Est » en 2011, « les Accroche-Coeurs » ont mis le cap au Nord pour cette édition d’automne. C’est sur cette thématique qu’ont été présentées les collages A la recherche de Sa Majesté et Pingouins en déambulation. Dix reines d’Angleterre croquées et plus de soixante oiseaux illustrés se sont retrouvés en plein coeur d’Angers pour le festival.

 

Photographies des collages à découvrir ici

 

Images | Jean-Marc Malécot 2012
Montage | Jeremie Rigaudeau

 

Musique Creative commons BY-NC-ND 3.0 – All over the world – Boogie Belgique – http://creativecommons.org/




INTERPRETATION

INTERPRETATION



INTERPRÉTATION IN-SITU

SENTIER ILLUSTRÉ ADRESSÉ AU JEUNE PUBLIC


SENTIER ILLUSTRÉ ADRESSÉ AU JEUNE PUBLIC

Ce projet a été créé en collaboration avec le Bureau d’Etudes « Au Fil du Temps » en juillet 2013. Basé dans le Cantal, ce sentier d’interprétation couvre 3 sites majeurs de Cheylade. L’écosystème et sa biodiversité présents sur le territoire ont été à la base de se travail d’interprétation. L’approche pédagogique et illustrative est principalement basée sur un public de 6 ans et plus. Divers matériaux ont été utilisés pour ce parcours : de la pierre de lave, à l’acier oxydé en passant par la sérigraphie sur verre et sur plaques émaillées.

Ces photos ci-dessus présentent une partie du mobilier à retrouver sur le sentier.

 

Interprétation et Coordination | Bureau d’études Au Fil du Temps
Illustration et Scénographie | Jeremie Rigaudeau




COURT-MÉTRAGE

COURT-MÉTRAGE



COURT-MÉTRAGE

LA PLACE DE L’ORALITÉ AU MALI


LA PLACE DE L’ORALITÉ AU MALI

Ce documentaire, intitulé [ LJO KOMOE ], a été réalisé par l’association Assault​ en collaboration avec le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia de Bamako.
Ce court-métrage est centré sur l’importance de l’oralité en Afrique de l’Ouest et plus spécifiquement l’univers, l’utilité et la présence du « conte » aujourd’hui au Mali.

 

​Réalisation :

Aïchatou Kébé
Moulaye Keïta
Oumar Kouma
Moussa Maxime Niaré
Dramane Laïco Traoré
Céline Bellanger
Olivier Brichet
David Deshormeaux
Abigail Fowler
Louise Lavaud
Jérémie Rigaudeau
Joachim Rivière

 

​Visuels proposés :

– Plaquette de présentation lors du festival Premiers plans à Angers en 2008
– Image de tournage de l’une des conteuses du film
– Photographie de l’équipe du tournage prise dans le studio de Malick Sidibé entre deux scènes

 


FRESQUE SCÉNOGRAPHIQUE

FRESQUE SCÉNOGRAPHIQUE



FRESQUE SCÉNOGRAPHIQUE

ILLUSTRATIONS RÉALISÉES DANS LE CADRE D’UNE EXPOSITION THÉMATIQUE


ILLUSTRATIONS RÉALISÉES DANS LE CADRE D’UNE EXPOSITION THÉMATIQUE

Ce projet présente une partie de la scénographie sur la truffe conçue pour en collaboration avec le bureau d’études Au Fil du Temps. Cette zone d’interprétation dans l’enceinte de l’office de tourisme propose aux visiteurs une immersion dans le monde de la truffe du Périgord.

 

Interprétation et coordination | Bureau d’étude Au Fil du Temps
Illustration et scénographie | Jeremie Rigaudeau




EN TRANSAT

EN TRANSAT



EN TRANSAT

POUR UNE SIESTE COLLECTIVE


POUR UNE SIESTE COLLECTIVE

Cette installation, réalisée par le collectif « Made in », a été proposée lors du festival des « Accroches-coeurs » à Angers pour l’édition 2010. Ces transatypiques formés de deux bandes de dix mètres de long chacune offrent au public une panoplie d’assises à inclinaison variable.