MOBIL-HOME

MOBIL-HOME

MOBIL-HOME

POUR UNE CHIMÉRIQUE LECTURE DE L’ETAT DE LA NATURE

POUR UNE CHIMÉRIQUE LECTURE DE L’ETAT DE LA NATURE

“À l’heure où la place de la Nature est largement interrogée, en cette époque charnière provoquée par bon nombre de bouleversements environnementaux, Mobil-Home se pose là, tel un miroir renvoyant l’absurdité de la situation à ses propres sujets… Ce cyclope monumental, nous semble bien curieux de ce que nous sommes et de notre propre devenir. Cette forme de refuge-mobile, capable de franchir les frontières d’un seul pas de côté, serait en mesure de migrer rapidement sous des hospices qui lui sembleraient plus favorables. S’adaptant à de nouveaux milieux à la rencontre d’autres espèces riches de leurs bagages culturels, il aurait tout à gagner à jouer de sa mobilité. Paradoxe de l’histoire, nous, petits êtres statiques sommes aujourd’hui inaptes à une adaptation rapide à ces changements que nous avons nous-mêmes convoqué. Peut-être ne s’agit-il là que d’un simulacre à même de focaliser notre attention sur une chimérique lecture. Bel exercice, alors, que de prendre de la hauteur face à cette installation statuaire du non-sens. Sans doute charge à nous de nous questionner en cultivant notre curiosité. Cette chimère présente-elle une réelle utilité ? Doit-on se poser la question plus globalement de sa présence et de son impact dans l’espace public? Est-ce réellement absurde de se demander si c’est elle ou notre propre situation qui bat de l’aile ? Que provoque le non-sens dans notre schéma de pensée ? Ces démarches artistiques peuvent-elle avoir un pouvoir de persuasion, de répulsion, ou simplement inciter à la discussion ? Il n’y a lieu ici que de provoquer l’échange. Si tel est le cas cette création aura répondu à son objectif premier. Dialoguer avec son interlocuteur.”

 

Texte rédigé par Julien Hoffmann /Membre fondateur de DEFI-Écologique
http://www.defi-ecologique.com/

 

Événement organisé par La Métropole Rouen Normandie en partenariat avec l’ONF.
Le programme à retrouver
ici

 

Conception technique en partenariat avec le collectif Cellule B

ABSURDOGRAPHIE #1

ABSURDOGRAPHIE #1

ABSURDOGRAPHIE #1

LA GÉOTHÈQUE  / “OU COMMENT REVISITER NOTRE VISION DU MONDE ?”

LA GÉOTHÈQUE  / “OU COMMENT REVISITER NOTRE VISION DU MONDE ?”

Une carte au mouvement aléatoire où les continents ne restent plus en place, comme pour revisiter notre vision du monde.

 

LE VOYAGE A NANTES / “DE L’ART DES ENSEIGNES”

“Chaque été, le Voyage à Nantes met en scène le parcours de la ville et tente de s’inscrire dans son activité quotidienne. En proposant à des commerçants de laisser des artistes réinterpréter leurs enseignes, il implique dans une démarche créative les acteurs essentiels de la cité.
Dans la lignée de son travail d’illustrateur-plasticien, les propositions de Jérémie Rigaudeau se révèlent d’un humour parfois léger, parfois mordant. Armé de dérision, l’artiste s’amuse aussi bien du nom du commerce que du service proposé pour venir créer des enseignes qui en prennent le contre-pied.”

Texte tiré du programme Le Voyage à Nantes 2016

 

Conception plastique réalisée par Cellule B
Réalisation dans le cadre de l’Art des Enseignes pour le Voyage à Nantes 2016

Programme à télécharger ici

GRAND FORMAT

GRAND FORMAT

COLLAGE DE RUE

OU LA VERSION “GRAND FORMAT” D’UN DESSIN COLLECTIF

LA VERSION “GRAND FORMAT” D’UN DESSIN COLLECTIF

Cette création “Accroche-Coeurs” a vu le jour en août 2013 suite à la rencontre autour d’un atelier entre six détenus de la Maison d’Arrêt d’Angers et l’artiste Jeremie Rigaudeau. Ce workshop d’une semaine basé sur le street art a fait naître après de nombreuses esquisses, un visuel conçu et imaginé collectivement. Suite à cette première étape, l’artiste invité a pu s’emparer, retravailler et réadapter ce visuel sur un format d’une quinzaine de mètres d’envergure. Après une semaine de réalisation à échelle 1, ce dessin a pu être apposé quelques jours avant le lancement du festival des Accroche-Coeurs, sur un pan de mur du Musée des Beaux-Arts en centre ville d’Angers. Une immersion directe et collective dans le monde de l’art urbain par la découverte du collage de rue, du plus petit au plus grand format.

Texte tiré du programme du Festival, à consulter ici.

 

Projet culturel en partenariat avec la Ville d’Angers, Acqua Viva Production,
le Service Pénitentiaire d’Insertion du Maine et Loire,
la Ligue de l’Enseignement, la Maison d’Arrêt d’Angers et la Paperie.

Réalisation technique / Alain Simonnet, Jean-Yves Bienvenu, Stéphane Lefèvre avec la participation de six détenus
Tournage et montage vidéo / Erwan N’Silu et Jeremie Rigaudeau
Partenaire graphique / Creastore.com

 

Vidéo à retrouver dans l’article : Grand format | vidéo

GRAND FORMAT | VIDÉO

GRAND FORMAT | VIDÉO

COLLAGE DE RUE

WORK IN PROGRESS

WORK IN PROGRESS

Ce projet a vu le jour suite à la rencontre autour d’un atelier entre six détenus de la Maison d’Arrêt d’Angers et l’artiste Jeremie Rigaudeau. Ce workshop d’une semaine basé sur le street art a fait naître après de nombreuses esquisses, un visuel conçu et imaginé collectivement. Suite à cette première étape, l’artiste invité a pu s’emparer, retravailler et réadapter ce visuel sur un format d’une quinzaine de mètres d’envergure. Après une semaine de réalisation à échelle 1, ce dessin a pu être apposé quelques jours avant le lancement du festival des Accroche-Coeurs, sur un pan de mur du Musée des Beaux-Arts en centre ville d’Angers. Une immersion directe et collective dans le monde de l’art urbain par la découverte du collage de rue, du plus petit au plus grand format.

 

Projet culturel en partenariat avec la Ville d’Angers, Acqua Viva Production,
le Service Pénitentiaire d’Insertion du Maine et Loire,
la Ligue de l’Enseignement, la Maison d’Arrêt d’Angers et la Paperie.

 

Réalisation technique / Alain Simonnet, Jean-Yves Bienvenu, Stéphane Lefèvre avec la participation de six détenus
Tournage et montage vidéo / Erwan N’Silu et Jeremie Rigaudeau
Partenaire graphique / Creastore.com

 

Photographies du collage à retrouver dans l’article : Grand format | illustration

REVERSE GRAFFITI

REVERSE GRAFFITI

REVERSE GRAFFITI

PERFORMANCE 

PERFORMANCE 

Grâce à la fermeture de la trémie pendant ces heures de festivités, le public des “Accroche-Coeurs” d’Angers a pu profiter d’un accès privilégié pour y découvrir le travail du plasticien Jérémie Rigaudeau. La thématique de cette édition “Le Grand Nord” a donné lieu à l’apparition éphémère d’un ours polaire sur les murs de la trémie. Un fresque de 120 mètres de long le temps d’une journée. Une performance avec un savant mélange de pochoirs, de béton et d’eau sous-pression…
En hommage au grand fauve blanc !

 

Réalisation | Matthieu Borel, Sébastien Mategot Jérémie Rigaudeau et Alice Samson
Crédit Photo | Malécot Jean-Marc
Crédit Photo | Rigaudeau Roger

 

Création “Accoche-Coeurs” 2012

 

Vidéo de la performance à consulter ici.