NUMERO VERT

NUMERO VERT

BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN DE SELESTAT

Ce dispositif de captation sonore propose une écoute en temps réel des sons, bruits et toutes autres formes acoustiques émises par la forêt alsacienne. Cette retransmission en direct vous est accessible du 25 septembre au 1er novembre 2021, dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain de Sélestat. Il vous suffit de déclencher le Player (haut de page), d’allumer vos enceintes et de tendre l’oreille. Un conseil : la nature est capricieuse, n’hésitez pas à renouveler l’expérience sur d’autres plages horaires. Le brame et autres pépites faunistiques vous seront plus accessibles à la tombée de la nuit.

POUR UNE EXPÉRIENCE SONORE ET INTROSPECTIVE DE NOTRE PROPRE ENVIRONNEMENT

Interroger notre environnement proche ou lointain afin de se sensibiliser aux questions écologiques actuelles nous oblige avant tout à observer, sens premier si souvent perturbé dans notre quotidien. Observer est pourtant le point de départ de toutes approches scientifiques, analytiques, ou critiques. Baptiste Morizot, Philosophe et pisteur, évoque à ce sujet une altération de « nos relations au vivant, un appauvrissement de ce que nous pourrions sentir, percevoir, comprendre et tisser à l’égard du vivant. […] Une crise de la sensibilité ».

Partie de ce postulat, cette installation tente de (re)donner à voir ce qui n’est pas visible. Le monde sonore suscite l’imagination, l’interprétation et l’interrogation, contrairement au monde visuel qui nous pousse sans cesse à l’analyse critique de l’image. Par le son, nous redevenons « apprentis » comme le souligne Vinciane Despret, Philosophe des sciences, « nous ne savons pas tout » et l’expérience sonore est là pour « nous le rappeler ».

Numéro vert : De cette urgence climatique soulignée par ce titre évocateur, ce projet de retransmission sonore propose de stimuler notre propre faculté d’écoute afin de s’interroger sur la place réelle de l’Homme dans ce concept dit de « Nature ». La formalisation de ce projet s’appuie sur la diffusion en direct et 24h/24 d’un paysage sonore capté à quelques kilomètres de Sélestat en plein cœur de la Forêt alsacienne. Cette retransmission sera accessible via une borne audio installée en plein cœur de la ville, borne proposant en temps réel une écoute sans cesse renouvelée tout au long de la Biennale.

Simple gadget ou outil de réaffirmation de notre propre potentiel d’écoute?
Ce dispositif propose de (re)découvrir un milieu proche mais trop souvent méconnu. En ces temps où la communication connaît une accélération telle bouleversant nos sens premiers, cette expérience tente de replacer le public dans sa posture d’écoute et d’analyse d’un sujet donné. Ce projet se veut source de questionnement sur le concept de nature, la place réelle de l’Homme et la perte de sensibilité face à son environnement. Une autre manière de voir, un autre moyen de percevoir ces lieux annexés et riche de sens.

 

BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN DE SELESTAT – #24

Réalisation dans le cadre de la Biennale d’Art contemporain de Sélestat.

Parcours de visite téléchargeable ici
Thématique de l’édition #24 | La forêt dans la Ville.

Installation accessible Place d’Armes en face de l’Hôtel de Ville
du 25 septembre au 1er novembre 2021.

 

PARTENARIATS

Création et copyright  |  Jérémie Rigaudeau 2021
Accompagnement technique  |  CELLULE B – Assistants d’artistes (Nantes)
Partenaire local et environnemental  |  DEFI-Ecologique (Sélestat)
Développement  |  Etienne Montpied